Résumé de l’édition printemps 2023 du magazine École branchée

Il existe plusieurs grands enjeux dans le moment entourant l’éducation. Le magazine École Branchée se penchent sur le sujet en proposant des moyens variés d’accompagner le développement de l’expertise professionnelle du personnel enseignant, professionnel et de direction à l’ère numérique. Trois fois dans l’année, cet organisme à but non lucratif publie un magazine qui traite de sujets variés. Pour l’édition du printemps 2023, l’organisme École Branchée a notamment décidé de s’associer avec l’Agence SAT et Collecto afin de traiter du sujet de l’éducation inclusive.

La cohabitation des diversités

Selon Marc Tremblay, « les milieux scolaires n’ont jamais autant pris en considération l’hétérogénéité qui les caractérise. Les élèves proviennent de divers horizons (diversité culturelle), n’apprennent pas tous et toutes au même rythme et possèdent une personnalité qui leur est propre (diversité identitaire) ». C’est ainsi que lorsqu’on parle de diversité, on parle, selon l’UQAM, des conditions, des modes d’expression et des expériences de différents groupes définis par l’âge, le niveau d’éducation, l’orientation sexuelle, la situation ou les responsabilités de parent, le statut d’immigration, le statut d’Autochtone, la religion, la situation de handicap, la langue, la « race », le lieu d’origine, l’origine ethnique, la culture, la situation socioéconomique et d’autres attributs.

Il faut dire que les écoles du Québec et du Canada sont de plus en plus composées de divers groupes culturels, mais aussi de divers jeunes ayant des besoins particuliers. Une question important qui est posée dans le magazine est : « Comment tenir compte de toutes ces diversités, en contribuant à la réussite de la majorité de la classe ? » 

Le magazine met en évidence l’importance de développer des pratiques qui permettent la cohabitation de toutes les diversités, et ce, pour tout le monde. Même si l’élève, l’étudiant ou le personnel scolaire s’identifie à une diversité sexuelle, à un trouble d’apprentissage ou même à une douance intellectuelle, tout le monde devrait pouvoir se réaliser dans chaque milieu éducatif sans barrières et sans discriminations.

Comment allions-nous diversité et technologie ?

Plusieurs auteurs et autrices se penchent sur cette question. En réalité, il existe différentes méthodes pour y parvenir. L’une d’entre elles est de prendre en compte la diversité des utilisateurs et des utilisatrices lors de la conception d’un produit ou d’un service. De plus, les équipes de développement doivent tenir compte de la diversité des besoins.

Dans l’article « La cohabitation des diversités », il est spécifié que le design inclusif, soit la cocréation avec une équipe la plus diversifiée possible, semble être l’avenue la plus prometteuse pour y parvenir. En améliorant la représentativité des diversités dans le développement des technologies numériques, la prise en compte de la diversité des besoins se ferait dès le début du processus de conception. Ceci aura donc un impact significatif dans tous les secteurs d’activité qui utilisent ces technologies, dont bien sûr l’éducation.

Pour y parvenir, le magazine présente la pertinence de l’élaboration d’un plan d’accessibilité. Celui-ci est de plus en plus répandu dans le monde. Pour un établissement scolaire, le plan d’accessibilité énoncerait les mesures à prendre pour empêcher et supprimer les obstacles à l’accessibilité, en plus d’indiquer quand ces mesures seront prises. Dans l’article « Pourquoi et comment mettre en œuvre un plan d’accessibilité à l’école », quelques exemples d’obstacles environnementaux et d’actions possibles qui pourraient se retrouver dans un tel plan sont montrés.

De plus, l’écriture inclusive devient de plus en plus populaire. Plusieurs stratégies et procédés d’écriture inclusive sont utilisés par un nombre croissant d’organismes. L’École Branchée a décidé d’emboîter le pas et montre dans son magazine un survol de principes généraux, ainsi que de procédés d’écriture inclusive et de formulation neutre qu’elle utilise. L’article « Comment inclure la diversité sexuelle et de genre à l’école » en fait justement mention.

Que fait-on de l’inclusivité ?

Le magazine de l’École Branchée définit l’inclusivité comme étant la mise en place d’un environnement où toutes les personnes sont respectées de manière équitable. L’inclusion vise la transformation des milieux d’étude, de travail et de vie pour les adapter à la diversité des personnes. En effet, dans les milieux inclusifs, des actions sont posées pour défaire les obstacles matériels, technologiques et humains.

Les différents organismes, dont les établissements d’enseignement, ont le devoir d’inclure différentes personnes dans leurs rangs. En apprenant ce concept aux enfants dès leur plus bas âge, ces personnes auront une plus grande facilité à inclure leurs camarades de classe à court et long terme. Diverses pistes sont fournies dans le magazine pour faire preuve d’inclusivité selon l’âge des élèves.

Par ailleurs, il est possible que certains élèves aient des difficultés d’apprentissage à l’école. Non seulement il est important de ne jamais les exclure à cause de leurs difficultés, mais des fonctions d’aide peuvent être utiles pour tous les élèves, peu importe leur situation de handicap. Il existe de multitudes d’outils auxquels les élèves pourraient y avoir accès pour convenir à leurs besoins. Dans l’article « Équité, diversité, inclusion : les compétences à développer », plusieurs intéressants en sont mentionnés. Avec ces outils, la technologie contribue à l’inclusion des jeunes et des moins jeunes.

Également, quand on parle d’inclusivité, on parle également des milliers d’élèves provenant des quatre coins du monde qui intègrent un nouveau système scolaire. Ces jeunes et leurs familles font face à des défis ainsi qu’au stress inhérent à l’expérience scolaire et sociale. Dans l’article « Des pratiques dites inclusives pour soutenir la collaboration école-familles immigrantes », le magazine de l’École Branchée explique différentes méthodes afin de faciliter l’inclusion de ces personnes, dont créer des liens et s’ouvrir au vécu des autres.

Pour vous procurer le magazine :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *